Assurance auto : combien de temps dure le malus ?

Les accidents influencent le prix d’une assurance auto, le bris de glace, l’incendie, et même le vol sont appliqués dans le bonus-malus du conducteur et déterminent sa prime d’assurance.  De plus, il faudra du temps pour effacer ce malus.

Assurance auto : le bonus et le malus !

En fonction du risque que présente un conducteur, il existe un barème annuel dont dépend la prime de son assurance. Le bonus-malus est un mécanisme permettant d’augmenter ou de réduire la prime d’assurance d’un automobiliste. Le coefficient de réduction-majoration de base est de 1 pour les nouveaux conducteurs, mais il change chaque année en fonction de la conduite. Le bonus maximal est de 0,50 et le malus maximal est de 3,50. Les conducteurs reçoivent un malus lorsqu’ils ont un accident à responsabilité partagée ou un accident responsable au cours de l’année. L’augmentation de la prime d’assurance est de 12 % après un accident semi-responsable et de 25 % pour un accident responsable. En revanche, les bons conducteurs bénéficieront d’un bonus de 5% qui leur permet d’avoir une réduction de leur prime d’assurance auto.

Quelle est la durée d’un malus ?

Le coefficient de réduction-majoration augmente rapidement mais diminue lentement. Après un an sans accident, un conducteur gagne 5% de bonus alors qu’après un accident, il obtient 25% de malus. Cependant, après 2 ans sans accident responsable, un conducteur ayant un coefficient de réduction-majoration peut retrouver un coefficient de 1 afin de reprendre le calcul d’un malus de 25% pour un accident responsable et d’un bonus de 5% sans accident responsable. Cette descente rapide s’applique quel que soit le type de malus que vous aviez obtenu.

Comment éviter d’obtenir un malus ?

Outre le respect du code de la route et la vigilance au volant, vous pouvez éviter le malus en choisissant la personne à qui vous prêtez votre véhicule car si elle a un accident semi- responsable ou responsable, vous obtiendrez un malus par la même occasion. Le bonus-malus s’applique à la voiture assurée ainsi qu’au souscripteur de l’assurance. Le calcul de ce bonus-malus se fait en fonction du nombre d’accidents déclarés à l’assureur, qui ne tient pas compte de la gravité de ces sinistres. Ainsi, en cas d’accident responsable de gravité limitée comme une portière ou un rétroviseur cassé, il est conseillé de passer un accord à l’amiable avec le tiers impliqué sans avoir à déclarer l’accident à l’assurance. La réparation de ces petits accidents vous coûtera moins cher que l’augmentation de votre prime d’assurance.